Programme Park Chan-Wook / Bénazéraf

Edito sur la rétrospective Park Chan-Wook

Biographie de Park Chan-Wook

 Ce cycle a été programmé du vendredi 1er au dimanche 10 mars 2013.

JSA

Joint Security Area

Joint Security Area

Réalisé par Park Chan-Wook

Corée du Sud / 2000 / 2h09 /  VOSTF

Avec Song Kang-Ho, Yeong-ae Lee, Lee Byung-Hun, etc.

Deux militaires coréens sont assassinés sur le pont du Non-Retour à la frontière de la Corée du Nord et de la Corée du Sud. Une enquête est menée par le sergent Sophie E. Lang d’origine suisse. Elle va tenter de reconstituer le drame avec l’aide du sergent Oh Kyeong-Pil suspecté de connaître la vérité.

En savoir plus sur ce film

sympathy5

Sympathy for M. Vengeance

Sympathy for M. Vengeance

Réalisé par Park Chan-Wook

Corée du Sud / 2002 / 2h00 / VOSTF / – 16 ans

Avec Song Kang-Ho, Shin Ha-Kyun, Doona Bae, etc.

Ryu est un ouvrier sourd et muet, dont la sœur est en attente d’une opération chirurgicale. Son patron, Dongjin, est divorcé et père d’une petite fille. Young-Mi, la fiancée de Ryu, est une activiste gauchiste.

Lorsque Ryu perd son emploi et voit diminuer les chances d’opération de sa sœur, elle lui propose de kidnapper la fille de Dongjin. La rançon obtenue servirait à pouvoir soigner la sœur de Ryu. Mais le plan parfait tourne à la catastrophe…

En savoir plus sur ce film

oldboy

Old Boy

Old Boy

Réalisé par Park Chan-Wook

Corée du Sud / 2003 / 1h59 / VOSTF / – 16 ans

Avec Min-sik Choi, Ji-tae Yu, Hye-jeong Kang, etc.

A la fin des années 80, Oh Dae-Soo, père de famille sans histoire, est enlevé un jour devant chez lui. Séquestré pendant plusieurs années dans une cellule privée, son seul lien avec l’extérieur est une télévision. Par le biais de cette télévision, il apprend le meurtre de sa femme, meurtre dont il est le principal suspect. Au désespoir d’être séquestré sans raison apparente succède alors chez le héros une rage intérieure vengeresse qui lui permet de survivre. Il est relâché 15 ans plus tard, toujours sans explication. Oh Dae-Soo est alors contacté par celui qui semble être le responsable de ses malheurs, qui lui propose de découvrir qui l’a enlevé et pourquoi. Le cauchemar continue pour le héros.

En savoir plus sur ce film

Lady Vengeance

Lady Vengeance

Lady Vengeance

Réalisé par Park Chan-Wook

Corée du Sud / 2005 / 1h55 / VOSTF / – 16 ans

Avec Yeong-ae Lee, Min-sik Choi, Su-hee Go, etc.

Geum-ja, une belle jeune fille, devient un personnage public lorsqu’elle est accusée de l’enlèvement et du meurtre d’un garçon de 5 ans. Ce crime atroce obsède les médias. Geum-ja passe aux aveux et est condamnée à une longue peine de prison. Elle va consacrer ses 13 ans d’enfermement à la préparation méticuleuse de sa vengeance contre son ancien professeur Mr. Baek…

En savoir plus sur ce film

3 Extrêmes

Réalisé par Park Chan-Wook, Takashi Miike, Fruit Chan

Corée du Sud-Japon-Hong Kong / 2004 / 2h05 / VOSTF / – 16 ans

3 extrmes - Nouvelle cuisine

Nouvelle cuisine

Nouvelle Cuisine (Dumplings) : le film décrit jusqu’où les femmes sont capables d’aller pour préserver leur jeunesse et se penche précisément sur le cas de l’une d’entre elles. Il s’agit de Ching Lee, la quarantaine, ex-starlette reconvertie en riche épouse délaissée, femme au foyer, obsédée par son apparence et sa ligne, qui découvre les Dumplings de madame Mei. Ce sont des raviolis cuits à la vapeur d’un genre particulier, leurs ingrédients préservent du vieillissement, mais ne sont pas tous avouables…

3 extrmes - Coupez

Cut !

Coupez ! (Cut !) : Ruy Ji-Ho est un réalisateur à qui tout sourit : Sa vie professionnelle est une succes-story, ses films marchent tous mieux les uns que les autres, le public l’adore, la critique l’encense, il gagne beaucoup d’argent. Côté cœur, il est heureux en ménage, et pour couronner le tout, il est en pleine forme et très beau garçon ! Un soir, après une journée de travail bien remplie, il rentre chez lui et se retrouve nez à nez avec un inconnu qui l’attend chez lui et séquestre un enfant et sa femme. Le conte de fée se brise brutalement, le cauchemar commence…

3 extrmes - La Bo”te

La Boîte

La Boîte (Box) : Kyoko est une romancière à succès et une femme très belle. Son éditeur est fou d’elle, maissa vie sentimentale est un désert car Kyoko vit dans une étrange solitude qu’elle s’impose, comme enfermée dans un lourd secret traumatisant. A l’âge de 10 ans, dans un terrible incendie, Kyoko a en effet provoqué accidentellement la mort de Shoko, sa sœur jumelle. Depuis, elle n’a jamais revu son père, qui s’est volatilisé au moment du drame, et n’a cessé de le chercher..

cyborg3

Je suis un cyborg

Je suis un cyborg

Réalisé par Park Chan-Wook

Corée du Sud / 2006 / 1h45 /  VOSTF

Avec Lim Soo-jung, Rain, Choi Hee-jin, etc.

Internée, Young-goon est persuadée d’être un cyborg. Elle refuse de s’alimenter préférant sucer des piles et parler aux distributeurs automatiques. 
Il-Soon pense que tout va bien ! Grâce à son pouvoir qui lui permet de voler les qualités des gens qu’il observe, il est le seul à la comprendre. En tombant fou amoureux d’elle, il va tenter de la ramener à la réalité…

En savoir plus sur ce film

thirst-photo-de-presse

Thirst

Thirst, ceci est mon sang

Réalisé par Park Chan-Wook

Corée du Sud / 2009 / 2h13 / VOSTF / – 12 ans

Avec Song Kang-Ho, Kim Ok-vin, In-hwan Park, etc.

Sang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l’avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin expérimental contre un nouveau virus mortel. Comme les autres cobayes, il succombe à la maladie mais une transfusion sanguine d’origine inconnue le ramène à la vie. De retour en Corée, il commence à subir d’étranges mutations physiques et psychologiques : le prêtre est devenu vampire. Mais la nouvelle de sa guérison miraculeuse attire des pèlerins malades qui espèrent bénéficier de sa grâce. Parmi eux, Sang-hyun retrouve un ami d’enfance qui vit avec sa mère et son épouse, Tae-Ju. Il succombe alors à la violente attirance charnelle qu’il éprouve pour la jeune femme…

En savoir plus sur ce film

Night Fishing

Night Fishing

Night Fishing

Réalisé par Park Chan-Wook et Chan-Kyong Park

Corée du Sud / 2011 / 30 min / VOSTF

Avec Kwang-rok Oh, Jung-hyun Lee, etc.

Le premier film tourné avec un/des iPhone(s), et distribué en salles.

Au fin fond de la forêt, à travers un épais brouillard, un homme marche, un panier de pêcheur à la main. Il arrive au bord d’une rivière. L’homme prépare tranquillement son matériel de pêche et lance ses hameçons. Quelques heures plus tard, la nuit tombe peu à peu sur les berges tranquilles. L’homme n’a pas attrapé grand-chose mais reste assis à attendre. C’est alors qu’une de ses cannes à pêche plie sous le poids d’une prise qui semble très lourde…

Programme de l’hommage à José Bénazéraf

affiche_béna

Biographie de José Bénazéraf

Deux séances riches de 3h de films seront proposées, avec au programme pour chacune d’entre elles les deux films Le Concerto de la peur et La Soubrette Perverse (qui s’enchaineront entrecoupés d’un petit entracte) ainsi que des bandes-annonces en 35 mm de ses autres films : Le Cri de la Chair, Joe Caligula , Le Désirable et Le Sublime, Black Love, Le Bordel, Les  Incestueuses, La Veuve Lubrique, Les Deux Gouines, La Planque N°1, Les Contes Galants de Jean de la Fontaine.

concerto

Le Concerto de la Peur

Réalisé par José Bénazéraf

France / 1963 / 1 h15 / 35mm

Yvonne Monlaur, Jean-Pierre Kalfon, Michel Lemoine Nora, jeune et belle laborantine, sort un soir avec un de ses collègues, dont le corps est retrouvé sans vie le lendemain. Soi-disant emmenée pour identifier le cadavre, Nora est conduite auprès d’Eric, un trafiquant de drogue aveugle qui joue de la trompette jour et nuit devant sa cheminée. En dehors de sa passion pour le cinéma allemand des années 30, José Bénazéraf a également profondément admiré les polars noirs américains des années 40/50. Non pas les films de Bogart, qu’il détestait, mais ceux mettant en lice John Garfield, George Raft ou encore James Cagney.  Le Concerto de la Peur avec sa partition de Chet Baker, concrétise cet amour du polar noir. Formellement sublime !

SOUBRETTE PERVERSE

La Soubrette Perverse

Réalisé par José Bénazéraf

France / 1974 / 60 min / 35mm

Georgette Anermoux, Sylvia Bourdon

Une infirmière courte vêtue assure le bon fonctionnement du cabinet d’un médecin. La Soubrette Perverse se définit comme le portrait en creux d’un homme dont le regard est littéralement débordé par le spectacle de la débauche de la libération féminine.C’est donc au milieu des beaux quartiers parisiens que Bénazéraf choisira de mettre en scène la faillite progressive de la masculinité, tout en faisant la nique aux poncifs de l’imaginaire cochon, avec des aphorismes sentencieux et provocateurs ( son péché mignon). Avec la disparition de Bénazéraf (après celle de Sylvia Kristel et, dans un genre un peu différent, celle de Wakamatsu), c’est un  peu de cette utopie des années 60/70 qui semble s’éloigner encore plus. Retrouvera-t-on, un jour, des cinéastes audacieux et libertins capables de faire  rimer érotisme avec transgression et qui sauront réinventer le sexe pour le  rendre joyeux, passionné et tout simplement beau ?

Publicités